Efficacité énergétique : comment communiquer avec l'occupant ?

Par Edouard CARTERON | Publication : le 14/03/2017 à 14:48

Efficacité énergétique : comment communiquer avec l'occupant ?

image

« Donner la parole aux occupants et les associer à une synergie « CUBE 2020 » a permis d’installer dans les esprits l’interdépendance du confort et de l’effort. Tout le bâtiment s’est pris au jeu ! » témoigne Joachim Touilin, inspecteur de parc chez Poste Immo, qui a conduit à la victoire le bâtiment Quai Vendeuvre dans le concours d’économies d’énergie des bâtiments tertiaires CUBE 2020. (1) La part de l’usage dans les progrès est difficilement mesurable isolément, mais les candidats de CUBE 2020 qui ont choisi d’actionner ce levier de la transition énergétique sont unanimes : quelque chose se passe et pas seulement en termes d’économies d’énergie. 


Pour embarquer des occupants, souvent perçus comme de possibles « râleurs » et tenir le cap des écogestes, il faut communiquer. A ce sujet, quelques règles élémentaires de communication qu’une enquête sociologique menée sur les candidats de la première édition du concours (2) a révélé.


D’abord, il est difficile de faire simple, mais les sociologues ont montré que le concours a été mieux approprié « quand les conseils étaient concrets et le mode ludique ». L’écueil est d’adopter un ton catastrophiste, moralisateur, voire culpabilisateur qui crée un malaise. Les salariés ne croient pas être en mesure de sauver la planète en éteignant la lumière. La bonne idée, confirmée notamment par les étudiants de l’Université de Rennes I pendant la deuxième édition de CUBE 2020, c’est d’inverser le discours. En pièce-jointe, la mascotte « contre-exemple » est drôle fonctionne auprès de la population étudiante. De nouveau participante dans la troisième édition, l’Université a donné quasi carte blanche à ses étudiants pour s’adresser à leurs pairs. (3) France 3 Bretagne y consacre un sujet dans son JT le 9 février 2016.


Une autre erreur répandue est de confondre pédagogie et infantilisation, ou de se passer de toute phase informative. Pourtant, avertir les occupants des efforts mis en œuvre par l’entreprise pour améliorer leur confort et faire des économies, c’est inscrire sa transition énergétique au cœur de sa politique RSE. Lorsqu’ils sont pris au sérieux, les occupants se prennent au jeu et s’avèrent être des alliés de poids dans une démarche « gamifiée » d’économies d’énergie : « les impliquer permet de cerner les limites du système en place et de discerner la marge de manœuvre » se réjouissait un candidat de la première édition auprès des sociologues.


Enfin, l’enquête a par ailleurs mis en lumière la création chez un candidat d’un nouveau canal de communication permettant la remontée de propositions : « Après le concours, des occupants ont fait des propositions d’amélioration du site alors que ce n’est pas habituel. Cela a pu favoriser un intérêt pour le site là où les gens ne connaissaient que leur bureau et celui d’à côté ». En dépassant les procédures hiérarchiques et les procédures du dialogue social habituelles, le concours CUBE 2020 peut faire apparaître un management participatif au sein des organisations, souvent inédit, et qui survit au mode « concours ». La clef : le pragmatisme et une certaine légèreté de l’action.


Marguerite DORNIER


Ressources : le mode d’emploi d’une communication réussie en quatre fiches, réalisées par l’IFPEB sur la base des recommandations issues de l’enquête ADEME « SOCIOCUBE » :

-          Comment parler aux occupants ?

-          De quoi parler aux occupants ?

-          Retour vers les utilisateurs

-          Exemple d’un management gagnant sur site


(1)     Pour savoir comment Quai Vendeuvre a pu réaliser 38,5% d’économies d’énergie dans CUBE 2020: http://cube2020.org/france/comment-38-5-

(2)     L’étude (coordonnée par l’ADEME et l’IFPEB) s’est penchée sur les moyens de favoriser une émulation collective: http://www.ifpeb.fr/wp-content/uploads/2016/05/SOCIOCUBE-Synth%C3%A8se_VF.pdf

(3)     Jean-Michel Père Vert, la mascotte « qui s’en fout » de l’Université de Rennes I (cf image ci-dessus), a sa page Facebook : https://www.facebook.com/JeanMichelPereVert/