Les témoignages : Le Fonds Belval au Luxembourg

Par Siham Ghalem Tani | Publication : le 31/10/2017 à 10:08

Les témoignages : Le Fonds Belval au Luxembourg

  

 


Voici un candidat qui a beaucoup de choses à nous apprendre. Ce candidat qui avait été en contact avec notre partenaire Luxembourgeois NEOBUILD, présente le projet à sa direction lors d’une réunion interne sur la gestion technique : dossier validé, les voilà embarqués dans la troisième édition du concours CUBE 2020 ! Après 8 mois de concours, ce bâtiment réalise plus de 21% d’économie à fin août, et ce n’est pas fini ! L’excellent travail sur les talons de consommations va porter ses fruits jusqu’à la fin du concours.


Leurs objectifs 2017

Occupant un bâtiment livré en 2012, Guy Spenner, ingénieur en charge du concours CUBE 2020 sur le site avait pour objectif d’utiliser cette année CUBE pour se pencher sur les pistes d’amélioration et mettre en place des actions correctives, avec comme préoccupation principale de préserver le confort des usagers. 


Optimiser la gestion technique

Un premier travail d’analyse du bâtiment a permis de définir trois axes classiques d’optimisation : le chauffage/refroidissement, l’éclairage et la ventilation. Sur le dernier point, le bâtiment a pour particularité d’héberger plus de 2000 m² de laboratoires avec une extraction d’air qui fonctionnait 24h/24. Un important travail d’optimisation a été mené avec notamment un passage en mode réduit par défaut (les utilisateurs passe en mode nominal quand ils réalisent des expériences), la fermeture des clapets sur des bras d’aspirations mobiles et une augmentation de la limite d’humidité en accord avec les utilisateurs.

Du côté du chauffage, un travail d’optimisation des températures de consignes et des plages de fonctionnement a été mené. Enfin, une réflexion importante sur l’éclairage a été entreprise. Si le passage aux ampoules LED pour les éclairages individuels dans les bureaux est une action plutôt courante, notre correspondant a cherché d’autres pistes d’optimisation réglant les éclairages secours (BAES) sur un mode non permanent (dans les zones qui n’accueillent pas du public) ou en adaptant le niveau d’éclairage à la luminosité dans les zones de circulation en deuxième jour, mal régulées auparavant. L’éclairage du parking extérieur a été mieux piloté. Enfin l’extinction de tout le site suite à la dernière ronde de sécurité à 22h permet de s’assurer qu’aucune zone ne reste allumée pendant la nuit.  


Leçon apprise : les exigences sur la ventilation concernent un volume d’air à renouveler par personne et non pas par m². Se pencher sur l’occupation des pièces permet d’optimiser le renouvellement d’air et indirectement le besoin en chauffage ou en refroidissement. Une réflexion sur l’usage réel permet d’ajuster au plus proche.


Sensibiliser : une communication sur mesure

Si de gros efforts ont été apportés du côté de la technique, le confort de l’utilisateur est resté central dans les démarches d’optimisation afin de maximiser leur acceptation. Après une phase de lancement via une réunion avec tous les responsables, la communication a été établi au travers de divers canaux : newsletters, poster dans les ascenseurs, adresse email spécifique pour toutes questions relatives au concours.

Les réunions de service étaient toujours l’occasion de faire un point sur les performances du bâtiment.


Préparer la suite

Pendant cette année de concours, des problématiques de fond ont été résolues tout en plaçant l’occupant au centre des réflexions. En travaillant sur le talon de consommation, le bâtiment du Fonds Belval s’assure de poursuivre les économies bien au-delà de la phase du concours. Si les actions mises en place sont pérennes, le candidat travaille dès à présent sur le format que prendra la sensibilisation au-delà de la période de concours.  

 

LES SUCCÈS

  • Mettre le confort de l’occupant au centre de la réflexion,
  • Des questionnements de fond sur la ventilation, les indicateurs d’évacuation pour aller au-delà des préconisations habituelles,
  • D’importantes économies sans frais en travaillant sur l’optimisation des installations en place,
  • Des occupants qui travaillent sur des thématiques liés à l’environnement et qui trouvent du sens dans ce cas concret. 

LES DÉFIS ENCORE A RELEVER

  • Mettre en place cette démarche sur d’autres bâtiments,
  • Poursuivre la mobilisation au-delà de la période de concours. 


Vous souhaitez que nous produisions un article-témoignage sur votre expérience CUBE ? Racontez-nous l'histoire de votre inscription, les objectifs que vous vous étiez fixés alors, les actions techniques et les actions de sensibilisation que vous avez mises en place (ce qui a marché et ce qui n'a pas marché) et la façon dont vous voyez la suite ! Convenez d'un rendez-vous téléphonique ou envoyez-nous vos éléments sur l'adresse cube2020@ifpeb.fr .