Résumé de l’étude SOCIOCUBE

Publication : le 05/02/2021 à 15 h 40 min

CUBE : un rite de passage qui entraîne les organisations vers une gestion plus efficiente des bâtiments tertiaires

LES PRÉMISSES

Qu’est-ce qui pousse une entreprise à se mobiliser sur l’efficacité énergétique ? Quelles sont les barrières internes à la mobilisation ? Quelles difficultés et opportunités dans la mobilisation des occupants ? Est-ce que la gamification est évitable ?

C’est grâce à une étude réalisée après la première saison de CUBE que nous souhaitons vous donner des réponses à ces questions. Cette étude nous a également permis de prendre du recul sur CUBE et de tirer des conclusions sur les économies d’énergie.

QU’EST-CE QUE SOCIOCUBE ?

SOCIOCUBE est donc un projet de recherche-action qui a pour finalité́ d’identifier de nouveaux leviers de maitrise de l’énergie pour le secteur tertiaire en se basant sur l’étude du concours d’économie d’énergie, CUBE.

Sa première phase, d’acquisition de connaissances, repose sur deux types d’enquête :

– une enquête qualitative auprès de différents intervenants de la mise en place du concours dans les organisations (décideurs, correspondants bâtiments, occupants, etc.)

– une enquête quantitative auprès des correspondants bâtiments et des occupants des bâtiments participants.

LES ENSEIGNEMENTS

Les principaux enseignements issus de cette phase d’enquêtes sont à découvrir ci-dessous. Pour plus détails et accéder à l’étude complète, n’hésitez pas à cliquer ici !

Les organisations trouvent un intérêt à participer à CUBE en particuler de par son caractère soule et facile d’accès.

Le concours mobilise des ressources déjà existantes pour mettre en place un système social de gestion de l’énergie (c’est-à-dire comprenant des rôles, des actions et des arguments) vers plus d’efficience énergétique.

En s’engageant dans ce concours, les organisations mettent en cohérence leur action avec une démarche de développement durable.

Les collaborateurs qui participent le font :

– en accord avec leurs valeurs personnelles 

– et en fonction d’engagements dans le travail, de type sens au travail, reconnaissance sociale et hiérarchique, engagement collectif

Les économies d’énergie obtenues découlent d’une :

Stratégie globale qui associe étroitement : optimisation technique du site ET Communication envers les occupants

Pour accompagner les changements de comportements, le contexte de travail doit être favorable, notamment par l’investissement et le soutien de la hiérarchie.

Le concours remplit une fonction de « rite de passage » pour des organisations déjà sur la voie d’une transition.

Il pourrait contribuer à diffuser les économies d’énergie en formant des « organisations leaders » dans leur secteur d’activité ou sur leur territoire.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Êtes-vous d’accord avec notre étude ?

Votre expérience « cubiste » a-t-elle été enrichissante ?

Le projet SOCIOCUBE en entier : ici